Peu de salles peuvent sa vanter d'avoir eu le même soir Punish Yourself et Mass Hystéria. C'est le cas du Forum à Vauréal qui pour ses 15 ans d'existence a invité du joli monde. Evidemment, ce ne fut pas une surprise que le concert soit annoncé complet et ainsi, une très bonne soirée s'annoncait à Vauréal. Maintenant la question est : qui fait la première partie de qui ? Les deux groupes sont aussi énormes l'un que l'autre et pour moi, la réponse n'est pas si évidente que ça.

Ce sera Punish Yourself qui commencera les hostilités. Bien évidemment la salle est pleine. Le public est dans l'ensemble assez jeune et sûrement encore au lycée. On retrouve toute la panoplie du rebelle des cours de récrés : bracelets cloutés, T-Shirts Slipknot ou System of a Down voir même Fall Out Boy (si si ... y en a). Apparition du groupe sur scène qui commence en douceur avec Primitive. Punish Yourself en live c'est du gros gros show pyrotechnique. Ce sont une bande cyber-keupons-gothiques entièrement couverts de peintures fluorescentes. Début des choses sérieuses avec du teckno-punk boosté aux bpm avec A Station in Space qui déclenche le premier pogo balayant les pauvres curieux qui s'étaient trop approchés. S'en suit tous les titres incontournables du groupe : Gun, Suck my T.V., Roc'n'roll Machine, Mothra Lady, See ya later alligator, Las Vegas 2060's, Night of the Hunter, Gay Boys in Bondage, Dexedrine Ritual, Gimme Cocaine et Worms. Dans la salle l'odeur de sueur se mélange à celle de la meuleuse de la danseuse qui arrose la scène d'étincelles. Le groupe libère une énergie mêlant hargne, sexe, drogue, et malaise, le tout lancé à un public très réceptif qui adore ça. Ils terminèrent par un court rappel avec They don't want you qui nous laisse un peu sur notre faim. Mais il faut garder des forces car le meilleur reste à venir ...





Dans la salle la première infanterie part reprendre des forces au bar alors qu'une seconde infanterie toute fraîche s'empresse pour s'agglutiner devant la scène. Au bout de 30 mimutes extinction des feux et les premières notes de Contraddiction raisonnent dans la salle. Le public hurle de joie. Mass Hysteria arrive sur scène et vlan, c'est partit pour un gros set de métal jumpant. Autant dire que dans la salle c'est le gros bordel. Tout le monde saute et s'en donne à coeur joie. D'autant plus que le groupe enchaîne avec Attracteurs Etranges. Mass Hysteria met la barre haute ce soir. Et hop, c'est repartit pour toute une salle qui se soulève d'un coup. Ils poursuivent avec Babylone et Une Somme de Détails qui détruisent tout sur leur passage. C'est là qu'on voie que contrairement aux deux précedents albums, le dernier est bien réussi et les nouveaux titres ne font pas tâche dans la setlist. Le truc sympa aussi, c'est que Mouss se fait plaisir à déconner avec le public. On découvre un Mouss très décontracté ce soir. Le groupe s'amuse à se vanner ou à vanner le public et improviser sur des petits airs populaires. Très sympa. Retour aux sources avec Mass Protect et Knowedge is Power. Puis le groupe nous fait part qu'ils sont actuellement en studio et donc de la venue d'un prochain album. On a donc eu droit à un premier nouveau morceau en anglais svp. Puis s'ensuit Des Nouvelles du Ciel, Aimable à Souhait, L'espoir Fou, Se Lover dans les Flammes et Zion. Gros rappel avec un second nouveau morceau, Echec, Killing the Hype, Respect to The Dancefloor avec une partie du public sur la scène, Furia et enfin P4 finissant d'achever la fosse. Au final, on a eu un Mass Hysteria visiblement très content d'être là qui s'est fait plaisir autant que son public.





Voir aussi :

1 commentaires:

FrEaK a dit…

wah putain c'est bon de revoir des extraits de cette tuerie de vendredi !!!