Après tous ces concerts de métal, quel bonheur de se faire une petite soirée reggae. Et c’est dans la magnifique salle du Cabaret Sauvage que Danakil a choisi d’enregistrer son futur DVD Live. En arrivant, l’ombre du métal planait encore sur moi. Arrivant au parc de la Villette, je tombe sur une curieuse faune. Une horde de vieux hardos à la coupe MacGyver et à l’haleine chargée de bière se dirigent vers le Zenith. Je me fais insulter par des gars parce que je ne voulais pas prendre leurs flyers. Sympa. En fait, il se trouve que le même soir, Motorhead prenait en otage le Zenith de Paris.

Heureusement, de l’autre côté du canal se trouve un autre monde avec des indigènes d’un genre différent, voir opposé : djeuns au look débraillé, fringues usagées, dreadlocks, sacs ou bonnets aux couleurs de la Jamaïque … La salle est pleine mais on peut tout de même y circuler sans trop de difficulté. Les caméras numériques sont déjà en place, braquées sur la scène et disposées un peu partout dans la salle. J’ai compté 6 cameras dont une embarquée et une autre fixée au bout d’une perche mobile au dessus du public. La classe.

Début du premier concert de la soirée aux environs de 19h30. General Levy arrive sur la scène accompagné de son Sound system. Je ne suis pas trop fan des combinaisons Mc/Sound System, mais je dois reconnaitre qu’ils se débrouillaient bien même si je me suis vite lassé. Il n’aura pas fallu deux morceaux pour que le chanteur enflamme le dancefloor. General Levy bouge bien et sa voix cassée assure un style sympa. Musicalement, ils ont fait un peu de tout : ragga, reggae, ska, jungle, drum & bass … Le concert dura une bonne heure devant un public bien motivé qui lui, ne s’est jamais lassé.

Le concert de Danakil débuta vers les 21h. Intro classique avec début à la batterie, accompagné par la suite de la basse, puis synthé, guitare, cuivres et arrivée du chanteur qui entame les paroles du morceau Les Champs de Roses. La salle entière est déjà sous le charme. Danakil, porté par la voix magnifique de Balik joue un reggae frais et honnête dans la pure tradition jamaïquaine. Les experts définissent le style comme du nu-roots. Quoi qu’il en soit, les mélodies sont entrainantes et les paroles des refrains trottent dans la tête. Après une période plutôt tranquille histoire de se mettre dans le bain avec des titres assez planant, le chanteur lance le premier pull up du concert sur un Résistance bien boosté. Le titre sera suivi de Mon île aux paroles simples et idéalistes reprises en chœur par la foule. Devant la scène, ça s’entasse de plus en plus et la température monte. Tout le monde connait les paroles. Personne n’est ici par hasard. Ils poursuivent avec entre autres La Faille, Dialogue de Sourds et la Vie est longue avec quelques instants dub. Un petits slam des trois cuivres sur le titre les Samourais de l’Occident. Puis, un featuring avec General Levy sur l’excellent Classical Option. L’invité restera le temps de 3 morceaux où il vola presque la vedette au chanteur de Danakil tant il enflamma la piste. C’est de plus en plus tassé sur la piste. Ça se bouscule, ça saute, ça danse, ça chante. L’ambiance est à son paroxysme. Mais le chanteur retrouvera son public sur le titre Marley. Les paroles retracent une autobiographie à la première personne du célèbre rastaman. C’est mon titre préféré et visiblement je n’étais pas le seul. Ils termineront par la chanson touchante Les Vieillards. Etrangement, il n’y a pas eu de rappel. Ils ont joué 1h30 sans aucune fausse note, mais par principe ça aurait été cool un petit rappel. Sinon, très bon concert de reggae haut de gamme. Le groupe à de l’avenir devant lui.

Mon île :




Classical Option (feat. General Levy) :



Voir aussi :

3 commentaires:

Lucie a dit…

Hey, salut à toi juste un ptit comm pour te dire je suis allée au concert et franchement tu as bien résumé la chose.
Le seul hic c'est que moi perso je ne me lasserai jamais de leur son... C'est trop puissant et puis je ne trouve pas que le Général Lévy a volé la vedette c'est un pote c'est tout.
Ceci dit si je puis me permettre ma chanson préférée est la même que toi et je passe mon temps à la fredonner c'est Marley... J'en ai des frissons rien que de le dire!!!! Alors big up pour Danakil et merci à toi de ton commentaire sur le concert.
Lucie.

nologo a dit…

Merci pour le com' :). Je précise : c le set de General Levy qui m'a semblé un peu long et surement pas Danakil qui m'a lassé. J'en garde un excellent souvenir et guette le prochain concert sur paname.

kris a dit…

Le 26 novembre 2008, le groupe de reggae français DANAKIL jouait au Cabaret Sauvage (Paris) devant une salle comble. Ce magnifique concert donnera lieu au prochain opus du crew : UN CD+DVD live avec 2 heures de son, 2 heures d'images et 2 heures de bonus concoctés par le COUAC.

Retrouvez donc en Avril dans les bacs :
le CD du concert + le DVD du show en entier + un documentaire de 26 minutes sur la préparation de cette date évènement + un maximum de bonus...

Tenez vous au courant... LE MASSIF ARRIVE!

Plus d'infos :
www.myspace.com/danakilweb

http://www.dailymotion.com/video/x86hdv_danakil-cddvd-live-au-cabaret-sauva_music