Quand j'annonçais que j'allais voir Tryo en concert, souvent les gens ricanaient ou me disaient des conneries du genre « J'aurais pas cru ça de toi ». Je ne comprends pas cette réaction. Mais c'est vrai que qui aurait parié à l'époque que ce petit groupe aux chansonnettes simplistes abordant des sujets ne dépassant par le jardin de la voisine deviendrait un des groupes incontournables de la chanson française. Mais Tryo a grandi et sa musique aussi. Le groupe dénonce dans ses textes avec intelligence et humour de nombreuses inégalités. Ceux qui se moquent de Tryo aujourd'hui sont ceux qui parlent sans savoir et qui se basent sur leurs souvenirs d'il y a 10 ans. Cela dit, je ne me fais pas trop de soucis pour leur popularité. Le Festi'val de Marne pour son concert de clôture annonçait complet.

Un concert vraiment mémorable. Pourtant il n'était pas partit pour. Quelques secondes avant le concert, une voix style Secret Story se fait entendre et annonce qu'il est interdit d'enregistrer, de filmer ou de prendre des photos. Propos, instantanément suivi par les sifflets du public. Tryo débarque sur scène et là … aucun son. Ni micro, ni instruments. La grosse looze. Le groupe ne panique pas, et entame l'hymne de nos campagnes avec paroles chantées en choeur par un public totalement aux anges. Le son reviendra au cours de la chanson. Finalement ce qui devait être une ouverture ratée devint un coup de maitre. S'en suit tous les tubes et beaucoup de nouveaux titres du dernier album. Le groupe se fait accompagné de divers musiciens : percus, violoncelles, … Ils firent une formidable reprise de Gainsbourg. Une petite perte de rythme sur la très belle chanson Toi & Moi. C'est dommage. Et une belle montée en puissance avec Marcher droit. Malgré son énorme succès, le groupe reste très proche du public. Un très bon concert tout en simplicité.

Marcher droit :