Alors que la météo annonce un avis de tempête et que les français réalisent de l’incompétence de leur président, certains cherchent encore à garder le moral en allant voir des concerts pas chers. Après avoir payé ma conso obligatoire à 5€, j’entre dans la Flèche d’Or et constate qu’il n’y a pas grand monde en ce lundi soir pluvieux. Mais la salle se rempliera progressivement et surtout, je me rends compte que le gros des troupes se trouve dans la partie fumeur. Public plutôt jeune et branché venu en particulier pour le premier groupe, les Maniacx qui se cachent derrière le rideau de la scène.

Maniacx, c’est du rap-electro festif enrichi de cuivres au synthé, de gros riffs de guitares ou encore de bruitages empruntés aux jeux vidéo. Le groupe est composé de trois Mcs comiques, dont un aux platines et un autre au samples. Les paroles sont en anglais et le style me fait penser aux Beastie Boys,ou Puppetmastaz ou encoreInsane Clown Posse. Mais la comparaison s’arrête aux chants car le groupe part dans un show festif remplis de sketchs ou autres délires. Ainsi, après avoir chauffé la salle avec Crazy Sound With The Aliens, Maniacx et Wear My Clothes, on passe au rap-rock avec Rime’s Shot et Alcohol. L’un des chanteurs distribue du rhum-orange au public à l’aide d’un pulvérisateur. Puis, déguisement en hardos à la coupe MacGyver sur I Want a Mulet suivi de Me and my girl et les sautillants Dumber Star et Try it. Ambiance boite de nuit avec Funny guys suivi d’un featuring avec Mario Bross sur Video Games. Et enfin, final explosif à l’américaine sur Flik's fan club avec en bonus sur la scène un mec déguisé en boule à facettes et un autre en énorme en ours en peluche, tout ça sous les confettis. Un show bien délire et très sympa à voir.


Maniacx - Dumber Star + Try It :



Maniacx - Flik's fan club :



Dans un genre moins drôle, vient ensuite les mâconnais de JMPZ pour clôturer la soirée. A l’origine j’étais venu pour eux. Mais le show m’a ennuyé bien que la prestation scénique était plutôt bonne. Le groupe de fusion électro-rock-tribal-dub a perdu de son groove depuis son premier album. Pourtant, certains featuring virtuels (Sir Jean, Reuno de Lofofora, le chanteur de Spicy Box) par le biais de projections vidéo sont intéressants. Mais la mèche ne prend pas et on a l’impression que ça tourne en rond. D’ailleurs beaucoup quittèrent la salle au bout du second morceau. Je pense que le groupe a plus sa place dans un festival en fin de soirée que dans une salle parisienne.

JMPZ - Acouphene :



Voir aussi :