Le Peuple de l'Herbe pour la promo de son Live passe faire à nouveau un petit bonjour aux parisiens à la magnifique salle de la Cigale. On peut dire que cette année, ils n'ont pas chômé. Après avoir sorti leur dernier album Radio Blood Money l'année dernière, ils ont enchainé les dates et ont fait la tournée des festivals en France. Et les voilà reparti à nouveau pour une seconde tournée dans le cadre de leur dernier opus.

Après une première partie désastreuse d'un groupe dont je ne me rappelle même plus le nom, le concert va enfin commencer. Entretemps je fais quelques allers-retours entre le bar et la fosse et en profite pour faire de la pub de mon blog aux différents amis de comptoir que je me fais. Très vite, la petite fosse est pleine et il devient difficile de s'approcher de la scène.

Le concert commence. Ils débutent les hostilités avec History Goes et Channel Reality. Du bon ragga sur un beat electro rap. Les gens sautent, et moi aussi sans le vouloir. Le plancher de la Cigale fait penser à un énorme trampoline. JC 001 est en forme avec son flow tueur et son groove indéniable. On passe dans un registre acid-jazz electro avec Adventure, Trace et Yep. Puis dans le reggae dub avec le titre Judge Not chanté par Sir Jean. Jusqu'à présent le public pourtant bruyant était resté assez sage. Mais JC001 ne comptant pas en rester là, refait son apparition et fait sauter la salle avec Free Degre suivi d'un gros interlude drum & bass rock qui allume la mèche et déclenche les premiers pogos. On passe enfin aux choses sérieuses et il fait très chaud dans la salle. Ils calment le jeu avec le titre dub Riddim Collision qui sera suivi du terrible Herbman Skank qui fait danser toute la salle, voir pogoter pour les plus enragés. A ce niveau là du concert on peut dire que la salle entière est dans la transe et sous le charme. Et on en redemande encore et encore. S'enchainent tous les tubes : Plastic People, El Paso (sans Puppetmastaz) , PH theme chanté par Sir Jean avec le refrain repris en chœur par un public enthousiaste. Ils terminent par The Fall, titre que j'adore, bien electro hardcore.

Pour le rappel, ils reviennent avec les turbulents Svinkels pour faire leur titre commun Monde de Merde. Il sera suivi par le tube Mission avec un JC001 toujours à fond. Enfin, histoire de nous achever, ils terminent par le dansant No Escape qui mit la salle sans dessus dessous. Pour le dernier rappel, ils firent à nouveau Judge Not. Je trouve frustrant pour un groupe qui a sorti quatre albums à son actif, d'avoir en rappel un titre déjà joué. C'était la seule fausse note du concert.

Pour conclure, excellent concert d'un groupe dont il est impossible de définir le style et qui reste l'un des meilleurs de la scène electro française.

Judge Not :



El Paso :

1 commentaires:

Zizanbar a dit…

Fainéant! On attend ton report avec impatience.Biz