Concert Bad Joke au Glaz'Art

Bad Joke

Cette semaine le City Shakers du Glaz’Art n’a pas réunit beaucoup de monde. C’est devant à peine plus de 15 personnes que Bad Joke entame son concert. C’est dommage, mais il faut reconnaitre qu’outre sur le site du Glz’art, il n’y avait aucune promo de la soirée. Quoiqu’il en soit, le groupe a tout de même fait un show correct. Leur fusion hip-hop/rock/breakbeat tintée de reggae/ragga est complexe tout en étant fluide et bien taillée pour la scène. Elle me rappelle la période d’or de la fusion française des années 90s avec No One is Innocent, Silmarils ou Oneyed Jack. Malheureusement, l’électro-rock d’aujourd’hui se résume plus à de la musique minimaliste qui tourne autour du disco-rock. Perso j’apprécie beaucoup leur musique, d’autant que le son était excellent. Mais peut-être suis-je has-been ? En tous cas, je vois bien le groupe tout exploser dans un festival en fin de soirée. Le groupe est composé de deux chanteurs, basse, guitare et batterie. Ils alternent entre des morceaux plus axés rap et des instrumentaux électro-rock bien dansant. Ils terminèrent par une reprise de Spicy Box, Plein pouvoir à ton corps un peu molle et bâclée. L’originale a plus de hargne. Visiblement le groupe était pressé d’en finir. Au final, si l’occasion se présentait, j’irai à nouveau les voir, mais je l’espère dans une salle un peu plus garnie. Vu comment les modes musicales changent vite, peut être leur style redeviendra tendance un jour. Qui sait ?Je l'espère pour eux.

Voir aussi :