En cet fin de week-end, les familles profitent des derniers rayons de soleil au parc de La Villette. Les enfants jouent, les parents décompressent, les ados flirtent et les oiseaux gazouillent. Pourtant à quelques pas, la bête est là. Ses grondement raisonnent comme un tonnerre sur le parc. La bête neo-metal a investit le Zénith en ce dimanche soir. Et les cris qu'on entend ne sont autres que les "Furia" de Mass Hysteria qui fait sauter le Zénith. Et oui. J'ai raté le set de Mass. Sur le site web du Zénith ils annonçaient le début du concert à 20h sans préciser que la première partie commençait bien avant. Donc, assez déçu d'avoir raté un des meilleurs groupes français de métal.

La salle est loin d'être pleine. Les gradins supérieurs ont été condamnés. Pas trop de monde, ce qui est finalement bien car on peut facilement se faufiler prêt de la scène. Le public de Limp Bizkit a vieilli. Il est désormais proche de la trentaine, il porte une brioche naissante et commence à se dégarnir. Mais qu'importe, il est bien là. Et il attend avec impatience le retour sur scène du meilleur groupe de rap metal US.

Extinction des lumières à 20h50. Intro musicale avec la B.O d'Akira, suivi du lever de rideau avec le groupe jouant My Generation. Les conséquences ne se font pas attendre : explosion dans la fosse et me voilà tout devant en plein milieu du brasier. Ce premier morceau est une véritable vague déferlante qui fait vibrer de bonheur le public. Mais très vite le jeu se calme. Fred Durst a lui aussi vieillit et semble épuisé par la tournée de 6 mois qu'il clôture ce soir à Paris. Wes Borland, en meilleure forme avec son maquillage intégral noir fait penser à une bête sauvage s'acharnant sur une guitare. Comme beaucoup je connais les morceaux par cœur et je suis dans le pogo. Et pourtant... indéniablement je suis déçu. La fatigue du groupe déteint sur le show. Les breaks de chaque morceau font bien sûr des ravages, mais le reste du temps c'est du rap plaintif, limite mou. Du coup, on attend patiemment le prochain break pour se lâcher à nouveau. De plus on peut compter 3/4 minutes de blanc entre chaque titre, ce qui est pas terrible pour maintenir une ambiance. Et on se demande à chaque fois si le groupe va pas se barrer définitivement. Il faudra attendre la moitié du concert sur Break Stuff pour que Fred Durst se réveille et semble vouloir donner quelques chose au public français. S'en suit des morceaux efficaces tels que My Way, Pollution, Nookie et la reprise de Georges Michael Faith. Ce dernier titre provoquant un énorme chaos dans la fosse. Un rappel prévisible avec leur 3 gros tubes : Behind Blue Eyes (reprise de The Who), Rollin' et Take A Look Around (reprise du générique de Mission Impossible) avec sit-in de toute la salle suivit d'un gigantesque jump-up sur le dernier titre.

En tout : 1h40 de concert. Artistes épuisés mais concert très physique tout de même. Les plus violents s'en seront donné à cœur joie dans les pogos et les plus sages auront bien usés leurs rotules sur les jump. On regrettera toutefois l'absence de nouveaux titres dans la setlist ce qui aurait permis de ne plus voir Limp Bizkit comme un groupe du passé. Il faudra donc attendre encore un peu pour ecouter les nouveaux morceaux.





Voir aussi :

12 commentaires:

Anonyme a dit…

tu n'est pas un fan c'est dommage sa n'est pas ce que je pance moi de se concert et des autres que j'ai put voir sur cette tourné

Anonyme a dit…

franchement ta critique elle craint la prochaine fois va voir britney spears a bercy.Tout le monde reconnait que ça ete le feu.

nologo a dit…

Dans la fosse c'était le feu. Il y a rien a dire là dessus. Mais c'était clair que le groupe était crevé. Jetez un coup d'oeil aux videos sur Youtube des concert à Rock am Ring et Download Festival. Y a une grosse difference dans l'énergie du set.

FrantikMagnetik a dit…

Franchement arrètes les live report mon gars si t'es blasé à ce point là...Parce qu'ils ont délivré un excellent set et l'ambiance était là, enfin bref tu ne dois pas connaitre le sens du mot "objectivité"...LB4ever

FrantikMagnetik a dit…

ah puis il n'est pas fait état dans ta chronique du fait qu'ils ont joué "pollution"...morceau que tu ne dois pas connaitre, ça ne m'étonnerait pas...Puis parler de nouveaux morceaux, t'as bu ou quoi avant d'écrire ton papier!!!C'est une tournée de réunion, l'album vient après!!enfin bref je vais m'arreter là parce que c'est un beau live report de merde!!!

Arak crew a dit…

http://arak-forum.aceboard.fr/17714-2976-16303-0-Live-report-Limp-Bizkit-Zenith-juillet-2009.htm#vb

Pour une autre vision du concert les gars. ;)

95HxC a dit…

Bien la chronique du lien! Et sympas les autres live report ! Cool ce petit zine/forum. Check it out !

Anonyme a dit…

juste une petite precision,j'ai un ami qui etait dans le staff de production,et ceux qui disent que fred durst semblait crevé,c'est effectivement vrai,sachez que le concert a failli etre a annulé 30 min avant le debut car il avait une grosse angine et il a fallu que mon pote trouve un medecin en urgence,ce qu'il a fait et apres une tite piqure il a pu faire un show tres correct sachant son etat d'avant le concert.voilà pour la petite histoire!

nologo a dit…

@ FrantikMagnetik : tu n'as pas lu ma chronique jusqu'au bout. Pollution fait partit des titres que j'ai cité. D'ailleurs c'est le public qui l'a réclamé. J'étais tout devant à ce moment là. Après, je ne me considère pas comme blasé mais pour 45€ et étant un ex-fan, j'aurais aimé voir un groupe qui ai vraiment envie de joué. Un public au taquet c cool, mais au groupe qui fait le min ça gâche la soirée.
@95HxC : merci :)
Et merci de confirmer que Fred Dusrt était malade ce soir là. Je commençais à me sentir seul :)

Arthur a dit…

Mouai... Les nouveaux titres ont peut s'en passer, qui aurait voulu entendre beaucoup de Results May Vary ce soir là ? Déjà que Eat You Alive c'était un peu le moment "heu... ouai bon..." du concert.

C'était annoncé de toute façon, c'était une date de fan, j'ai vu absolument aucun promo nul part (ou peut être dans des feuilles a merde genre rockmag je sais pas, je les li pas...).

Ta remarque reste valable pour The Unquestionable Truth. Là... Mystère... Il doit bien y avoir une raison pour que ces titres n'ai jamais été joué en live. Si quelqu'un a la réponse...

Le minimum ? C'est une blague ou quoi... Les mecs étaient totalement en feux et Fred était sous le choc d'avoir un public si énorme.

Au contraire quand je vois les autres dates franchement je suis pas jaloux, en forme d'accord, mais ça empêchait pas que ces concerts avait l'air pour la plupart assez ennuyeux, sans âme...

Et de l'âme yen avais dans ce putain de Zenith nom de dieu ! L'ambiance était tellement magique.

Après chacun sa vision des choses, je préfère un groupe a fond dans ce qu'il fait et en total cohésion avec son public, même s'il est fatigué. Pour ma part j'ai vécu un des meilleurs lives de ma vie...

Vendetta a dit…

C'est clair que tout le monde ne vit pas le concert de la même façon. "nologo" dans sa chronique essaye de juger de manière objective la performance scénique du groupe. Je n'ai vu nulle part dans cette chronique qu'il ait mis en cause l'intensité de la fosse. Au contraire.
La prestation de Limp Bizkit était pas formidable il faut le reconnaitre et c'est pas grave tant qu'on s'éclate dans la fosse. Après c'est vrai qu'on est en droit d'attendre plus d'un groupe d'une telle envergure.

dlyesd a dit…

Je ne suis pas d'accord avec ta critique :
- j'ai jamais transpiré comme ça à un concert
- le concert était tellement puissant que Limp Bizkit a joué "Pollution" rien que pour nous !
- les blancs entre les titres ça craint, mais le bassiste avait un problème avec sa basse
- le concert était tellement puissant que la groupe a kiffé jouer ses morceaux (ça se voyait comme le nez au milieu de la figure, fallait ouvrir les yeux !)
- j'ai 24 piges, pas de gros bide, et tous mes cheveux sur la tête
- le concert était tellement puissant que toute la salle s'est mise à jumper et on a fini le concert par un braveheart.
- non mais !