Comment j’en suis arrivé à allonger 23 euros pour un groupe dont je ne connaissais même pas le nom il y a deux jours ? Peut être le style novateur qui attise la curiosité. Mais aussi et surtout, après le lamentable bide de Catch 22 au Batofar, je n’ai qu’une seule envie : faire un concert ! Un vrai de vrai ! Un concert chaud, sale et humide comme disent les Wampas. Et c’est bien ce que Enter Shikari est parvenu à offrir mardi soir à la Maroquinerie.

Le concert est annoncé à 19h30. J’arrive à 20h30 en plein inter-concert. Vu l’odeur et la moiteur de la salle, ainsi que la couleur des joues de certains, j’en déduis que The Qemists ont déjà fait leur set. Dommage, j’aurais bien aimé voir leur prestation. Peut être à la prochaine soirée Ninja Tune au Batofar. La salle est bien pleine. Pratiquement que des lycéens. Du haut de mes 28 ans je me prends un coup de vieux. Qu’importe. Je descends dans la fosse.

Arrivé d’Enter Shikari sur la scène de la Maroquinerie. Gros riff destructeur et hop ! Slam du guitariste. Le ton est donné. Dès le premier morceau c’est le chaos dans la fosse. Le groupe composé d’un chanteur/claviste, d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur balance du très lourd. Le style musical est difficile à définir. On passe du hardcore brutal au disco-rock-rave entrecoupé de sonorités (volontairement ?) kitch au clavier. Mélange très étrange qui est loin d’être fluide mais finit par convaincre. Bref, un genre de new nu-metal qui déboite. Certains appellent ça du scream-core. De plus, on est loin des clichés de la scène hardcore ou nu-metal : pas de dreads ni de crane rasé, pas de tatouage ni de gros muscles, pas de gros dur à fond contre la société… non un groupe tout simple content d'être là qui envoie du brut. Le chanteur principal passe du chant hurlé au chant intimiste un peu à la Deftones. Dans la fosse, ça envoie sévère aussi malgré le jeune âge du public. Mosh, slams, circle-pit et braverheart … Tout y passe. Et le public infatigable en redemande. Un ou deux petits tours dans le pit histoire de voir si mon mosh est toujours efficace et je me faufile en hauteur sur le côté afin d’immortaliser la soirée sur Youtube. Concert très satisfaisant d’un groupe d’un genre nouveau qui risque de faire des dégâts en festival.






Voir aussi :

5 commentaires:

Gobest a dit…

Tu déchire mec, je viens a peine de rentrer chez moi et je vois déjà les vidéos sur Youtube! Bien joué en tout cas trop mortel le concert, vivement le prochain ^^

Anonyme a dit…

Bravo pour le résumer m'sieur ! C'était vraiment un concert génial! Dans la fosse c'était l'anarchie!! ^^
T'es vidéos sont sublimes, très bon son :)
Bref bravo et merci à toi ;)
En attendant l'prochain concert d'Enter à Paris (ça peut être long mais pas grave...)
++

nologo a dit…

merci :)

Anonyme a dit…

Prochain concert le 27 janvier! Je sais pas si il serait meilleur que celui de 2009 mais qu'est ce que c'était bon x) Merci pour le résumé :)

nologo a dit…

yep ! merci !
J'ai mon billet pour le 17