Sziget 2008 - Vendredi

Premier concert de la journée assuré par Ziggi sur la grande scène, mais la fatigue cumulée au soleil de plomb, ont eu raison de ma motivation. Et donc, c’est sous un arbre à l’ombre dans l’herbe que j’écoute au loin le concert de Ziggi & The Band. J’avais juste le son, mais ça avait l’air d’être un bon concert. Ça fait penser à Patrice.

On se dirige vers la scène world pour aller voir le groupe Altan. Le groupe joue de la pure musique traditionnelle d’Irlande. On y retrouve tous les instruments classiques du folklore celtique : guitares acoustiques, violons, accordéon, bouzouki et tambourin irlandais. Leur musique simple et joyeuse a très vite attiré amateurs de musique celtique et autres curieux et bientôt le devant de la scène fut plein. Concert très agréable, plus dynamique que je ne le pensais.




Vient les anglais de Transglobal Underground avec leur mélange de musique orientale, de beat electro et de hip-hop. Sympa, mais pas très énergétique. Je m’attendais à quelque chose dans la veine de Asian Dub Foundation. De plus, le côté Raï me rebute un peu. La musique ne décolle pas et finalement c’est nous qui décollons pour aller voir ailleurs. Juste à côté se trouve la Roma Tent dans lequel un groupe français joue. Le groupe se nomme Traio Romano et fait de la pure musique tzigane insipée des grand bals tziganes. Sur scène, ils sont 4 : violon, accordéon, guitare manouche/chant, clarinette/chant. La musique est sympa mais je pense qu’il faudrait pour que ça s’enflamme encore plus une contrasse, ou une caisse pour bien rythmé les sons. Quoiqu’il en soit, leur musique a enchanté le public et ils ont terminé par la reprise de l’aire traditionnelle Balkan « Mahale » qui a enflammé la salle avec le refrain repris en chœur par le public. Le groupe en avait du mal à quitter la scène. Très bonne découverte.




Vient ensuite les très attendus La Caravane Passe, tout droit venu d’île-de-France. Souvent décrit comme les Mano Negra du Tzigane le groupe a un nouveau public à conquérir. Le groupe commence le concert avec calme et modestie. Puis ils enchaînent avec Balkanski Bal et Boukan qui vont très vite faire monter la température dans la tente. Ensuite, le public étant déjà conquis, ils enchaînent avec Salade Tomate Oignon, Makilla, Cosmpolitan, Echo Echo. Plus tard le tire Miserlou entraînenra encore une fois une grosse euphorie dans la salle suivi de Tumanle chanté en chœur par toute la salle. Pour le rappel on a droit au rap de Sacha & Mona qui fait jumpé toute la salle. En sautant, en regardant derrière moi, je vois les gens sauter jusqu’à hors de la salle. La salle était incontestablement trop petite pour le concert. Qui sait ? Peut être La Caravane Passe sur la scène world l'année prochaine ? J’ai trouvé le concert un peu en retenu. Je sais que dans leur répertoire ils ont des chansons encore plus festives. Mais bon, vu la température de la salle à la fin du concert, on leur pardonnera.




Le concert de la Caravane Passe a terminé plus tard que prévu, et il faut donc se dépêcher pour se rendre à la scène HammerWorld pour allé voir l’une des grosse pointures de la scène métal : Apocalyptica. On tombe sur une salle pleine a craquer avec des gens qui se trouvent dehors et qui poussent pour pouvoir entrer. Dans la salle, le concert a déjà commencé, mais on n’entend que la batterie. Il y a aucun son qui sort des violoncelles. Et les gens euphoriques crient comme des malades. Devant cette aberration, nous préférons partir à les laisser s’agglutiner pour peut être apercevoir un concert de mauvaise qualité. En passant devant la scène A38, on tombe sur un groupe autrichien qui se débrouille franchement bien : Parov Stelar & Band. Un mélange de electro house avec du jazz et du swing. Je crois qu’on a trouvé les Caravan Palace Hongrois. Des rythmes qui font remuer, une jolie chanteuse blonde avec un timbre magnifique, des solos de saxo de folies ont eu raison d’une salle pleine vite sous le charme.




Enfin, vient le tour de Brains dans la’A38. La salle est toujours pleine. On y retrouve le chanteur de la veille, celui de Irie Mafia. Brains est un goupe Hongrois, jouant du rock avec du drum and bass aux sonorités reggae ragga avec un chant hip-hop. Ca fait un très joli mélange. Et ça pète bien sur scène. Ils ont la classe et font un penser au Peuple de l’Herbe. J’entend autour de moi les gens chantaient les parole par cœur. Je pense que ça doitêtre un groupe très populaire en Hongrie. En tout cas, côté musique, rien à dire. C'était parfait. Et ils ont bien foutu le feu. Encore une très bonne découverte.