Ce concert fut une jolie surprise. N’ayant rien d’autre à faire ce mardi soir et trouvant la pochette de l’album originale et attirant la curiosité, je décide d’allé découvrir la Gargote au Café de la Danse. Sur scène, ils sont 6, tous multi-instrumentalistes et habillés dans un style folklorique genre Europe de l’Est. Le groupe pratique de la chanson française acoustique aux sonorités balkaniques voir celtiques sur certains titres avec un brin de festif. La Gargote ne réinvente rien mais le fait bien. Les chansons sont entrainantes et joyeuses. On pense aux Têtes Raides, à la Tordue, aux Blerots de RAVEL ou encore à Renaud. Selon les chansons, les instruments tournent : guitares, accordéons, piano, tuba, clarinette, mandoline, banjo, trompette, flute, scie musicale ou basson. Le groupe a fait quelques reprises, notamment Un clair de lune à Maubeuge de Bourvil, Il est 5h, Paris s’éveille de Dutronc, et des aires traditionnels celtiques. Belle prestation du pianiste batteur, très drôle et touchant dans son rôle de boulet malgré lui. Ce groupe sympathique nous a offert un beau spectacle, drôle et envoûtant. Très bon contact avec le public.