Festival Maroq'n Roll 15/06/08

Depuis sa naissance dans les années 70, le punk côtoie et échange avec le reggae par son idéologie et sa culture underground. C'est dans ce contexte musical que le festival Maroq'n propose sa soirée du dimanche à la Maroquinerie. Ayant un peu peur de trouver une salle vide par un dimanche, je suis vite rassuré en apercevant les premiers punks dans la rue et je trouve une salle relativement bien remplie. J'arrive à la fin de concert de Sna-fu.

Sna-fu est un jeune groupe français pratiquant une sorte de punk rock'n roll garage boosté à la sauce cocaïne. Leur set est très impressionnant. Un jeu de scène ultra énergique et complètement barré. On pense à The Hives, par leur style vestimentaire (chemises blanches) et la belle gueule du chanteur. Je regrette de n'avoir vu seulement que les deux dernières chansons. A mon avis, c'est un groupe à suivre, on va en entendre parler ...

Puis vient nos amis les Burning Heads. La dernière fois que je les ai vu, c'était il y a presque 10 ans. Ça ne me rajeunit pas. A l'époque j'écoutais l'album Dive et après j'ai décroché. Puis je me suis ré- intéressé au groupe quand ils se sont mis à faire du reggae et du drum & bass, preuve de l'ouverture d'esprit du groupe. Le chanteur a pris en charisme. Le groupe alterne entre reggae et punk rock. Malgré leur statuts de fer de lance du mouvement punk en France, le groupe peine à faire bouger la salle. Ils ont pratiquement pas fait de titres de leur dernier album. Dommage, j'aime bien leur façon de faire du reggae.

Enfin , vient le tour des Londoniens Inner Terrestrials de monter sur la scène. Le groupe est assez atypique : un punk au chant et à la guitare, le bassiste porte d'énormes dreads et un batteur physiquement très corpulent. Cela dit, ce dernier assure vraiment bien à la batterie. Autant Burning Heads faisait soit un morceau punk soit un morceau reggae, autant Inner Terrestrials fait dans le même morceau du punk, du ska ou du reggae. Ils ne fusionnent pas les genres. Ils passent d'un style à un autre, un peu comme le faisait les Bad Brains. Malgré un jeu de scène un peu statique, le public réagit bien et on passe du pogo destructeur au partie de skank joviale.


Burning Heads - Hey you :




Burning Heads - Synaptic warfare :




Inner Terrestrials :




Inner Terrestrials :