Le Vrai Faux Mariage de la Caravane Passe est devenu pour moi une de mes sorties incontournables. Tels les gens qui vont au cinéma ou aux restaurants une fois par mois, je vais au Cabaret Sauvage voir le Vrai Faux Mariage. Si je me trompe pas, ça doit faire la 5ème fois que je vais les voir, sans compter les concerts du groupes ou la représentation au Bataclan. Le Vrai Faux Mariage est une invitation à la fête et à la danse. Décrit comme un mégaconcert, le show est un mélange de concert, de théâtre, de mariage traditionnel, de films de Kusturica, de danse, de tours de magie et d'acrobaties le tout rythmé par une musique tzigane festive ultra entraînante.
L'histoire raconte le mariage entre un Tzigane et une Juive. Comme à chaque représentations les hommes et les femmes sont séparés par une corde selon la tradition du mariage. Puis un voile recouvre le public et c'est l'arrivée des mariés. Ensuite, c'est la distribution de Vodka au public, puis le lever de la corde séparant en deux la salle déclenchant un bal survolté. Puis le rite de la photo des mariés avec le public, l'exhibition du drap des mariés prouvant la pureté de la mariée, l'hommage aux femmes de pletchi avec invitations aux filles de monter sur la scène pour danser, et enfin les thèmes adultère, meurtre et ressucitation terminent le spectacle.
C'est vrai qu'au bout de la Xème fois, il n'y a plus l'effet de surprise de la première fois, mais l'ambiance est toujours surchauffée et complètement délurée et c'est pour cette raison que je reviens. C'est souvent le rendez vous des étudiants et des gens comme moi qui veulent faire la fête sans se prendre la tête. Ce soir là, surement en raison du pont du 8 Mai, ce n'était pas comme souvent surpeuplé et il y avait juste le monde qu'il fallait pour pouvoir danser à son aise, se déplacer quand on veux et ne pas attendre 3h aux bars. Ça m'a permis aussi de prendre pas mal de photos et même des vidéos sans trop de difficulté.






2 commentaires:

Rachel a dit…

A mon humble avis, on ne dit pas ressucitation, mais résurrection. Ceci dit, d'après les vidéos, il y avait vraiment une ambiance à ressucitationner un mort ! ;-)

nologo a dit…

Erreur !!! Si tu avais vu le spectacle tu ne m'aurais pas fait la remarque. C'est bien le terme employé. C'est du franco-hispano-yiddish.